Récemment paru

La politique du chiffre, la culture du résultat, la prime au mérite instaurées par Nicolas Sarkozy ont contribué à multiplier les contrôles d'identité. Le racisme dont on accuse à tort aujourd'hui les policiers n'est que la conséquence de l'échec des politiques menées depuis plusieurs décennies, qui font le jeu de l'extrême droite. Au nom de la lutte contre l'immigration clandestine qui se révèle être un échec, on fragilise le pacte républicain dans lequel tous les Français, quelles que soient leurs origines, doivent se retrouver.

Le contrôle discriminatoire est-il un "délit institutionnel ?" L'auteur tente de répondre à cette question en confrontant les avis des associations, des politiques, des syndicats de policiers, des sociologues.